Chère Alice,

Le temps est beau...

Tout près d'ici, la bataille fait rage.

Lucien Sertier
Lettre du mardi 23 mars 1915
Estrée-Wamin, jeudi 25 mars 1915
WAMIN – Route de Frévent


Bien cher Beau-Père,

J'ai bien reçu aujourd'hui vos deux cartes.

Très heureux d'apprendre que tout continue pour le mieux, mais très étonné que vous ne receviez pas mes lettres. Pour éviter toute inquiétude à Alice, j'avais écrit tous les jours. Je vais très bien, la vie au grand air m'est très favorable. Vous jugerez ce qu'il convient de faire pour Séquanaise.

Affaire L. Merlin à faire réserve, me doit traite 60fr. C'est tout je crois. Je vous envoie en même temps lettre plus longue. Sommes toujours au repos mais sur le qui-vive. Dites à Alice qu'elle m’envoie la liste détaillée de ce qu'elle a reçu en lettres ;

Je vous embrasse affectueusement ainsi que tous.
.
Lucien
Lettre du samedi 27 mars 1915


Nous contacter