Chère Alice,

Le temps est beau...

Tout près d'ici, la bataille fait rage.

Lucien Sertier
Lettre du samedi 27 mars 1915
Estrée-Wamin, lundi 29 mars 1915
Bien chère Alice,

J’attends le courrier aujourd’hui avec impatience, n’ayant reçu aucune nouvelle de toi depuis le 20. C’est long. Je vais toujours très bien. Temps très froid. Fortes gelées. J’ai reçu samedi une lettre de Mme Carra m’annonçant un paquet de trois kilos pour moi et les camarades nécessiteux.

Ecris-moi le plus tôt possible, même si tu ne reçois rien de moi. Il me tarde d’avoir des nouvelles de ce gros poupon.

Mes affectueuses amitiés à toi et mes meilleurs baisers.

Lucien
Lettre du lundi 29 mars 1915


Nous contacter