Chère Alice,

Le temps est beau...

Tout près d'ici, la bataille fait rage.

Lucien Sertier
Lettre du vendredi 14 août 1914
Gerbéviller, dimanche 11 octobre 1914
Chère Lucien et chère Alice,

Vous voyez cette carte : c'est à cela que ressemblent presque tous les villages que nous avons traversé jusqu'ici. Je vais toujours bien, j'espère qu'il en est de même chez vous.
Votre frère affectueux
Emile
Lettre du mardi 13 octobre 1914


Nous contacter