Chère Alice,

Le temps est beau...

Tout près d'ici, la bataille fait rage.

Lucien Sertier
Lettre du dimanche 11 octobre 1914
Lunéville, mardi 13 octobre 1914
D'Emile à Antonia Gardon

Ma chère soeur,

Voilà déjà quelque temps que je n'ai pas su de tes nouvelles, mais j'espère qu'elles sont toujours bonnes. J'ai écrit à Pierre il y a déjà quelques temps mais je crois qu'il ne ma pas répondu. Comme il m'avait dit qu'il ne devrait pas rester à Vienne. En même temps que tu me donneras de tes nouvelles et de celles de toute la famille, envoie-moi aussi ton adresse actuelle.
Je vais toujours bien et termine en t'embrassant de tout mon coeur.
Ton frère affectueux.

299ème d'infanterie
23ème Compagnie en campagne (par Vienne)
Emile
Lettre du dimanche 18 octobre 1914


Nous contacter