Chère Alice,

Le temps est beau...

Tout près d'ici, la bataille fait rage.

Lucien Sertier
Lettre du dimanche 20 décembre 1914
Lyon, lundi 21 décembre 1914
Carte des cousines Rose et Joséphine


Cher Lucien

Recevons votre carte à l'instant et pour ne pas vous laisser partir sans un mot , je me précipite.
Sommes très heureuses de vous voir conserver vos fonctions, votre première carte nous avait contrariée
Espérons que vous nous enverrez de bonnes nouvelles sous peu, et nous raconterez vos exploits culinaires.
Excusez notre silence, une grosse fatigue de Rose en a été la raison.
Vous embrassons bien affectueusement,


Joséphine
Lettre du mardi 22 décembre 1914


Nous contacter