Chère Alice,

Le temps est beau...

Tout près d'ici, la bataille fait rage.

Lucien Sertier
Lettre du vendredi 6 octobre 1916
Amiens, vendredi 6 octobre 1916


Chère Alice,

Nous sommes arrivés à A. à 2 heures cet après-midi. Nous couchons ici et demain nous partons pour Versailles. Nous sommes sept : Algrain, Planche, Combes, Bonneaud et deux autres. Sève ne part que dans deux jours et Goiffon est en permission. J’ai reçu ce matin ta lettre quinze. Merci. Je vais assez bien. Nous avons un beau temps. Mes amitiés à tous à la maison.
Je t’embrasse bien fort avec les enfants.


Lucien
Lettre du lundi 9 octobre 1916


Nous contacter