Chère Alice,

Le temps est beau...

Tout près d'ici, la bataille fait rage.

Lucien Sertier
Lettre du vendredi 19 janvier 1917
Lyon, dimanche 28 janvier 1917


Bien chère Alice,

Le mauvais temps nous a empêché de travailler. Nous avons bataillé tout le matin dans la neige. Finalement nous sommes rentrés à Lyon avec nos camions à onze heures.
Ce soir je suis de garde et je vais aller coucher à Saint-Fons à 6 heures. J’ai dîné avec les cousines et j’y souperai avant de partir. Il y a bien dix centimètres de neige ici. Les trams sont tous arrêtés.
Je viens d’écrire à Tricotelle. Je suis allé voir mes cylindres avec M. Carra. Ils sont commencés.
Ne m’envoie rien par Faure mercredi, pas même la caisse.
Tu me diras bien ce que le médecin t’a dit et comment tu vas.
Soigne toi bien et fais bien attention de ne pas prendre froid. Habille toi la nuit quand tu te lèves pour le petit.
J’espère que ça va de mieux en mieux pour tous à la maison.
En attendant le plaisir de te revoir, je t’embrasse bien fort avec les enfants et tous à la maison.

Lucien
Lettre du mercredi 7 février 1917


Nous contacter