Chère Alice,

Le temps est beau...

Tout près d'ici, la bataille fait rage.

Lucien Sertier
Lettre du mardi 12 janvier 1915
Anglure, mardi 12 janvier 1915
mardi matin
Chère Alice

Nous avons couché ici sur le bord de l'Aube. Nous sommes tout près de Sézanne où nous passerons ce matin. Nous allons à Abbeville (Somme). Je vais bien. Dès que j'aurai le temps je te ferai une lettre.
Mille bons baisers à tous

Lucien

Nous logeons chez l'habitant, j'ai toujours réussi à avoir un lit jusqu'à présent.
Lucien
Lettre du jeudi 14 janvier 1915


Nous contacter