Chère Alice,

Le temps est beau...

Tout près d'ici, la bataille fait rage.

Lucien Sertier
Lettre du vendredi 22 janvier 1915
Pernes, dimanche 24 janvier 1915

Bien chère Alice,


Je t'ai écrit trois lettres cette semaine. Tu en as reçu une du 14. Tu me diras si tu as bien reçu les deux autres. Je suis bien installé maintenant et il serait dommage que l'on change d'endroit. J'ai une chaudière en fonte neuve de 85 litres qui va très bien. Je travaille souvent de 4h du matin à 9h du soir, car il me faut cuire la viande des repas froids après 9h ddu soir quand elle arrive. Malgré ça tout va bien. J'ai la santé et je n'attend plus que la victoire définitive.


Ecris moi bien souvent,

Gros baisers


Lucien
Lettre du mardi 26 janvier 1915


Nous contacter