Chère Alice,

Le temps est beau...

Tout près d'ici, la bataille fait rage.

Lucien Sertier
Lettre du mercredi 3 février 1915
Saint-Pol-sur-Ternoise, jeudi 4 février 1915
Campagne de 1914, Ruines d'Ypres
Effet d'une bombe à l'Hôtel de Ville




La section vient de repartir en Belgique .

Moi je reste pour aller préparer un nouveau cantonnement du côté d'Arras. L'officier de la 285e est venu boire le café à 3h 1/2 ce matin, chez eux on n'avait pu le faire chauffer à temps. Notre officier est venu me demander si j'étais prêt. C'était chaud. L'officier de la 285e en a pris deux quarts et il y en a eu pour son chauffeur. Notre lieutenant l'a bu aussi, et il n'a rien dit, mais il a pu faire voir qu'à la 404e ça marchait bien, même la nuit.

Conclusion ?
Lucien
Lettre du vendredi 5 février 1915


Nous contacter